Ecrire un commentaire

Vous pouvez poster un commentaire. Vous pouvez aussi creer un compte et l'associer a vos commentaires.
Vous répondez à:

Je viens vous demander comment interpr?ter ou ce que je dois penser d'une exp?rience que j'ai v?cu r?cemment. C'est vers le seizi?me mois d'une hospitalisation qui en a dur? 21 que j'ai rencontr?, pour affaires commerciales, une femme que je ne connaissais nullement avant ce moment. D?s les d?buts de nos rencontres, je percevais une grande affinit? pour ne pas dire une grande complicit? avec elle au point que j'en ?tais g?n?. Je suis informaticien de carri?re et dans un entretien t?l?phonique, deux semaines apr?s notre premi?re rencontre, pour support ? un probl?me avec son ordinateur, j'?chappe dans la conversion, dans le but de requ?rir son attention, un "ch?rie" qui m'a surpris au plus haut point. Je me suis excus? apr?s avoir expliqu? que cette intimit? dans mon discours provenait du sentiment que je la connaissais depuis longtemps. Elle ne m'en n'a pas tenu rigueur car elle vivait elle m?me une impression similaire. Au cours de ses visites hebdomadaires, mais sans vraiment insister, la question revenait ? savoir d'o? venait ce sentiment de se conna?tre. Vers la sixi?me semaine, dans une de ces visites ? l'h?pital, et au mileu d'un ?change anodin, j'arr?te la conversion pour m'?crier, exciter tout en la pointant du doigt, que je savais o? je l'avais connu. Mais si la r?alit? de ce souvenir occupait tout mon esprit, tout juste derri?re mon front, je ne pouvais le dire ? haute voix tant celui-ci m'apparaissait incongru ; indicible ? mon avis! J'?tais bloqu? dans mon ?lan, dans mon aveu. C'est alors que dans toute la force de sa candeur, une main dans l'autre, poser sur ses genoux, me regardant dans les yeux, elle me dit qu'elle sait. Et tout simplement d'ajouter que c'est chez les cathares que nous nous ?tions connus. C'est plus que stup?fait que j'entendais de sa bouche ce que je ne pouvais dire. Voil? l'irruption de la m?moire d'une autre vie dans nos vies ! De formation scientifique, i.e. que j'aime interroger, je ne peux nier ce que j'ai v?cu. Mieux, souvent dans nos entretiens et nos rencontres, je ressens comme une lumi?re pr?sente. Je qualifie ces moments d'une incroyable qualit? d'?tre. D'une spiritualit? en ?veil, j'ai compris que seules les ?mes ayant achev? leurs cycles de r?incarnation se trouvaient en situation d'int?grer la m?moire de plusieurs vies. Mais est-ce vraiment l'enjeu ? Si je fais appel ? vous, c'est que je crois que vous pouvez m'aider ? comprendre. Tr?s cordialement merci de votre r?ponse. ?dit? le 2008-12-07_03:21:52

Signé amanecer